Chrétiens et coronavirus: certitude dans l'incertitude

Le temps est rempli de transition rapide

Rien de terre insensible ne peut subsister

Bâtissez vos espoirs sur des choses éternelles

Tenez la main immuable de Dieu

Le monde semble s'effondrer autour de nous. Il semble que personne ne sache vraiment ce qui se passe. L'Université Harding a annoncé jeudi après-midi que toutes les classes seront mises en ligne à partir de lundi, disant aux étudiants de ne pas retourner sur le campus après les vacances de printemps. Un peu plus tard, le système scolaire local à la maison a fermé pendant deux semaines, écrasant la dernière année de ma sœur. Les itinéraires de voyage sont modifiés ou annulés dans le monde entier, bloquant les gens et piégeant les familles des deux côtés du globe. Les gens se mettent en quarantaine à la maison pour éviter d'infecter les autres par inadvertance. Tout le monde semble se sentir incertain. Voyons donc ce que nous savons de l'ignorance de quelque chose.

Tout d'abord, nous savons que la vie est incertaine au départ. Nous n'avons aucun moyen de savoir ce que demain réserve. Alors que ce virus s'est propagé et que les gens ont commencé à parler de tous les plans qu'ils ont dû modifier, j'ai pensé à James 4. James nous rappelle que nous ne savons pas ce qui se passera demain et que tous nos plans devrait dépendre de la volonté du Seigneur. D'une certaine manière, j'ai l'impression d'avoir oublié cette leçon. Dans notre précipitation quotidienne orientée vers le temps, nous sommes devenus si dépendants de nous-mêmes et de nos propres plans que nous ne reconnaissons pas Dieu comme Celui en qui nous vivons, nous déplaçons et avons notre être. (Actes 17.28) Nous nous sommes appuyés sur notre propre compréhension au lieu des bras éternels de Dieu, et maintenant que nous sommes confrontés à quelque chose que notre propre sagesse semble trop petite pour gérer, nous agissons comme si le monde se terminait. Nous devons nous rappeler ce que Paul a écrit à l'église de Corinthe, quand il a prêché que la sagesse de ce monde est une folie avec Dieu. (I Cor. 3.19) J'ai le plus grand respect pour les scientifiques, les médecins, les décideurs et les autres qui travaillent ensemble pour aider à identifier, combattre et, espérons-le, mettre fin à ce virus, mais si notre espoir devient plus centré sur eux que sur le Dieu qui créé tout autour de nous et nous soutient, nous avons perdu de vue la situation dans son ensemble.

Deuxièmement, Dieu a sans aucun doute le contrôle ici et travaille à créer quelque chose de bien à partir du monde brisé dans lequel nous vivons. (Rom. 8.28) Cependant, cela ne nous excuse pas en tant que chrétiens de souffrir. Jérémie 29.11, verset que beaucoup consultent dans des moments sombres comme ceux-ci, nous rappelle que Dieu a pour nous un plan de paix, un avenir et de l'espérance. Cependant, dans le contexte, cela fait référence à des plans qui ne mûriraient pas pendant des années, alors que les Juifs souffraient soit en exil à Babylone, loin de leur patrie, soit dans les décombres qui restaient de Jérusalem lorsque les Babyloniens ont détruit non seulement la ville, mais aussi le Temple où Dieu habitait. Dieu a sans aucun doute un plan pour son peuple de paix et d'espoir et un avenir. Mais cela peut ne pas être rapide à venir de notre point de vue. Je prie pour que ce soit le cas et qu'avant trop longtemps nous puissions retourner à la «vie normale» et nous réunir sans crainte dans des groupes publics pour apprendre et voyager, nous amuser et vénérer notre Roi. Jusque-là, sachez que ce n'est pas parce que la délivrance ne semble pas être immédiate qu'elle ne vient pas.

Enfin, bien que la normalité ne soit pas présente pour le moment, Dieu l'est toujours. Dieu a rappelé à Joshua encore et encore qu'il ne le quitterait jamais ni ne l'abandonnerait. (Jos. 1.5–7) L'écrivain hébreu le répète dans Hébreux 13.5–6. À la fin de la Grande Commission, Jésus a dit à ses disciples qu'il serait toujours avec eux, même jusqu'à la fin du monde. Dieu a prouvé qu'il était présent même dans les situations les plus difficiles, de la prière de Jonas dans le ventre des profondeurs à Daniel face aux lions à Jésus dans le jardin. Dieu est décrit dans toute la Bible comme ferme, fidèle, fidèle. Paul est peut-être l'homme dont les souffrances dépassent toute personne autre que le Christ lui-même, et nous rappelle dans II Timothée que même lorsque nous sommes infidèles, il reste fidèle. (II Tim. 2.13) Peut-être plus éloquent encore, il écrit par l'Esprit dans Romains 8.35–39:

«Qui nous séparera de l'amour du Christ? La tribulation, ou la détresse, ou la persécution, ou la famine, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée? Comme il est écrit:

«Pour vous, nous sommes tués toute la journée;

Nous sommes considérés comme des moutons pour l'abattage.

Pourtant, dans toutes ces choses, nous sommes plus que vainqueurs par Celui qui nous a aimés. Car je suis persuadé que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les principautés ni les pouvoirs, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni la hauteur ni la profondeur, ni aucune autre chose créée, ne pourront nous séparer de l'amour de Dieu qui est en Christ Jésus notre Seigneur. "

Dieu, tu es le grand médecin. Nous vous regardons dans notre situation, où notre monde est malade et mourant, à la fois physiquement et spirituellement. Nous Te prions de guider et de bénir ces vaillants hommes et femmes qui servent, servent et aident nos communautés pendant que nous essayons de naviguer dans nos circonstances. Nous prions pour nos dirigeants et demandons à chacun de nous de se rassembler pour apporter aide et secours à ceux qui en ont besoin au lieu de parler de politique ou de gains égoïstes. Nous prions pour les reporters et ceux qui apportent la nouvelle, qu'ils puissent informer et diffuser la vérité, afin que nous sachions ce qui se passe au lieu de se concentrer sur un programme, à gauche ou à droite. Nous vous demandons de surveiller les nombreux éducateurs et étudiants qui essaient de changer de plan et de trouver la meilleure façon de continuer l'année scolaire. Nous prions pour ceux qui, à cause du virus, sont sans travail et ne savent pas comment ils vont s'en sortir dans les semaines à venir. Nous prions pour ceux qui sont séparés de leurs amis et de leurs familles, que ce soit de l'autre côté du monde ou de l'autre côté de la ville. Nous prions pour que votre Église dans le monde continue à être fidèle, non seulement dans ce que nous disons, mais dans la façon dont nous agissons. Nous prions pour nous-mêmes, que nous continuions à parler avec justice, à aimer la miséricorde et à marcher humblement avec vous. Nous Te remercions pour Jésus et Son sacrifice, afin que nous puissions avoir une voie de prière directe vers toi et pour que nous ayons un jour l'espoir d'une maison éternelle au Ciel, où il n'y aura pas de mort, pas de chagrin, pas de pleurs et pas de douleur. Nous prions en son nom. Amen.

Je ne sais pas pour demain, je vis juste au jour le jour

Je n'emprunte pas à son soleil car son ciel peut devenir gris

Je ne m'inquiète pas pour l'avenir, car je sais ce que Jésus a dit

Et aujourd'hui je marcherai à côté de lui, car il sait ce qui nous attend

Beaucoup de choses à propos de demain, je ne semble pas comprendre

Mais je sais qui tient demain et je sais qui tient ma main.